Huile essentielle Menthe poivrée bio 10 ml
  • Huile essentielle Menthe poivrée bio 10 ml

Huile essentielle Menthe poivrée bio

€6.50
VAT included

Rafraîchissante par excellence, l'huile essentielle de Menthe poivrée dynamise, stimule et tonifie le psychisme. Antalgique, elle est indiquée pour calmer maux de tête, névralgies, douleurs articulaires ou encore les piqûres. Elle fait aussi partie des huiles digestives et soulage notamment en cas de nausées…

label Eurofeuille

Volume
Quantity

 

Garanties sécurité (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique de livraison (à modifier dans le module "Réassurance")

 

Politique retours (à modifier dans le module "Réassurance")

Histoire et botanique :

On a retrouvé des feuilles de Menthe dans les sarcophages égyptiens datant du premier millénaire avant J.-C. et elle est mentionnée comme remède dans le Papyrus d’Ebers, le plus ancien traité de médecine connu. Cinq siècles avant J.-C., elle était prescrite à Babylone pour soulager les douleurs abdominales. Très répandue, cette plante médicinale était utilisée durant l'Antiquité pour parfumer les bains. Les Romains en parfumaient leur vin, à la façon dont, dans le monde Arabe, on parfume le thé. Leurs femmes mâchaient une pâte renfermant de la Menthe et du miel pour masquer l'odeur du vin qu'elles buvaient en cachette, car la loi punissait de mort celles qui usaient d'un breuvage réservé aux hommes et aux Dieux.

La Menthe poivrée est une plante hybride, c'est à dire issue d'un croisement entre Menthe aquatique et Menthe verte (les variétés se créent par croisements spontanés). Son origine remonte à des temps anciens : elle aurait vraisemblablement émergé dans une vaste région englobant le nord de l’Afrique, le bassin méditerranéen et l’Ouest de l’Asie. Les Égyptiens, les Hébreux et les Grecs anciens la connaissaient et l’utilisaient déjà pour ses propriétés thérapeutiques.

Étymologiquement, la Menthe tire son nom d’une légendaire scène de ménage de l’Olympe : Le mot "Mentha" provient de "Mintha", nom grec d’une nymphe dont s’éprit Hadès, Dieu des enfers. Perséphone, sa femme, furieuse de jalousie, jeta Mintha par terre, la piétina et la transforma en plante. La nymphe Mintha ainsi réduite à l’état de plante n’eut plus que son parfum pour séduire. Amie des idées claires, elle jouait le rôle de stimulant pour les étudiants auxquels Pline recommandait de se ceindre la tête d’une couronne de Menthe tressée.

Elle devint populaire en Europe au XVIII ème siècle. Peu avant le XVIII ème siècle, apparut en Angleterre une Menthe poivrée «peppermint», réputée pour sa saveur fraîche et épicée, ce qui lui valut en France le surnom de «Menthe anglaise». Au-delà de ses multiples vertus, la Menthe a été adoptée par la plupart des civilisations comme aromate ou composant des produits d'hygiène. 

La Menthe, plante vivace de la famille des Lamiacées, comporte plus de 25 espèces. Elle se plait sur un sol fertile, drainé et frais. Elle aime le soleil et se développe grâce à de nombreux stolons (racines souterraines). Ses feuilles sont couvertes de gros poils sécréteurs arrondis dans lesquels s’accumulent les substances volatiles odorantes. 

Ses petites fleurs couleur lilas sont regroupées en épis, sa tige est quadrangulaire. Ses feuilles ovales et dentelées dégagent un parfum si frais et mentholé lorsqu'on les froisse. La Menthe poivrée a besoin de 16 heures de jour pour fleurir. La période de récolte a lieu en juin, juste avant la floraison car la teneur en huile essentielle augmente jusqu’à la floraison pour diminuer ensuite. Son rendement en huile essentielle est d’environ 1%, soit 1 kilo d’huile essentielle pour 100 kilos de plante fraiche. 

Propriétés de l’huile essentielle de Menthe poivrée :


L'huile essentielle de Menthe poivrée est fortement concentrée en Menthol, Menthone, 1,8-cinéole et Isomenthone qui  lui donnent les nombreuses propriétés suivantes :


•    Analgésique locale : le Menthol de l’huile essentielle de Menthe poivrée est un antidouleur par “effet froid”. Tout comme le froid, il active les thermorécepteurs de la peau, ce qui entraîne une analgésie profonde (soulagement de la douleur). Les thermorécepteurs mis en cause sont les récepteurs sensibles aux températures froides et impliqués dans les processus d’inflammation, de douleur et de démangeaison (prurit). L’huile essentielle de Menthe poivrée est donc indiquée dans les douleurs musculaires, les coups, et les névralgies. Dans les maux de têtes, quelle que soit leur origine (hépatique, vasculaire, infectieuse), l’huile essentielle de Menthe poivrée peut diminuer voir soulager la douleur.


•    Antinauséeuse, antivomissement : elle anesthésie légèrement la muqueuse stomacale, grâce au Menthol, empêchant ainsi les nausées et vomissements.


•    Tonique, stimulante générale : l’huile essentielle de Menthe poivrée est hypertensive, elle stimule le muscle cardiaque par son action cardiotonique. Elle est aussi neurotonique et améliore ainsi la vigilance, la concentration, et elle vous donnera un « coup de fouet ».


•    Anti infectieuse, antibactérienne, antivirale, antifongique, antiparasitaire : l’huile essentielle de Menthe poivrée est un bactéricide efficace contre les micro-organismes suivants : le staphylocoque doré, le streptocoque responsable de maladies pulmonaires, le colibacille responsable de maladies digestives et urinaires. C’est un antiviral puissant actif contre l’herpès, et un antifongique efficace sur les champignons responsables d’infections pulmonaires, d’infections cutanées, et de candidoses. En tant qu’antiparasitaire, elle est active principalement contre la shigellose.

•   Antispasmodique, digestive : l’huile essentielle de Menthe poivrée  favorise la vidange gastrique, et limite les spasmes gastriques  et intestinaux agissant sur le muscle sphincter de l'ampoule hépato-pancréatique et sur les contractions musculaires de l’intestin grêle. Elle est indiquée dans les colopathies fonctionnelles, les dyspepsies et spasmes intestinaux, les ballonnements.


•    Anti-inflammatoire : le Menthol de l’huile essentielle de Menthe poivrée limite la synthèse des cytokines pro-inflammatoires et régule les inflammations chronique du côlon ou des voies respiratoires.


•    Cholérétique, cholagogue : la Menthone facilite la sécrétion de la bile par le foie et l’évacuation de la bile vers l’intestin. Elle agit aussi en stimulant la vésicule biliaire pour la production de bile, elle est donc indiquée dans les cas d’insuffisance biliaire.


•    Expectorante, mucolytique, anticatarrhale : le Menthol, antispasmodique, permet un relâchement des voies respiratoires lorsqu’elles sont contractées, et les propriétés anti-inflammatoires, mucolytiques, et rafraichissantes de la Menthe poivrée en font une huile essentielle intéressante pour soulager les affections ORL. L’huile essentielle de Menthe poivrée permet de diminuer la production de catarrhes et leur évacuation.


•    Tonique générale et hypertensive : elle est indiquée dans l’hypotension orthostatique et les baisses de tensions (sur avis médical), les fatigues psychiques et physiques, la somnolence au volant, les baisses de concentration, le trac, les angoisses, les sensations d’oppression thoracique, la peur intense.


•    Autre propriétés :  utérotonique, entérotonique, décongestionnante progestative, hormone mimétique (Hormon-like)

2020-01-09

Data sheet

Nom Latin
Mentha x piperita
Famille botanique
Lamiacées
Production
France
Méthode d’obtention
Distillation complète par entraînement à la vapeur d’eau des parties aériennes
Compositions
Menthol 40.19 %, Menthone 26.58 %, Acétate de menthyle 5.72 %, Eucalyptol 5.31%
Allergènes
Limonène
Résumé
L'huile essentielle de Menthe poivrée est antalgique locale +++, tonique, stimulante générale +++, antibactérienne ++, antivirale ++, antifongique ++, antiparasitaire ++, antispasmodique++
anti-inflammatoire ++, cholagogue, cholérétique ++, expectorante, utérotonique, entérotonique, anticatarrhale, mucolytique, décongestionnante progestative, hormon-like

Specific References

  • Application cutanée, massage

L'huile essentielle de Menthe poivrée est très irritante pour la peau et dermocaustique, elle doit être diluée à 10% dans une huile végétale avant application chez l’adulte et l’adolescent, et à 5% dans une huile végétale avant application chez l’enfant de plus de 6 ans.


Dans le traitement de l’hypotension orthostatique et les baisses de tensions (sur avis médical) : masser le plexus solaire et les reins, 3 fois par jour lorsque la tension est basse, pendant maximum 3 semaines par mois, avec 8 gtes du mélange suivant : 10 gtes d’HE de Menthe poivrée, 10 gtes d’HE de Clou de girofle, 10 gtes d’HE de Pin sylvestre, 120 gtes d’HV d’Amande douce (usage réservé aux plus de 6 ans et sur avis médical).


Dans les maux de tête, céphalées et migraines : masser les tempes et le front sur les points d’acupuncture en prenant un temps de repos les yeux fermés et le corps au repos avec 2 gtes d’HE de Menthe poivrée dans 18 gtes d’HV de Rose musquée (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Attention, évitez le contour des yeux et lavez-vous les mains après application. Ou en synergie, jusqu’à 3 fois par jour si besoin, pendant 3 semaines maximum, masser les tempes et les points d’acupuncture et la zone douloureuse avec 4 gtes du mélange suivant : 20 gtes d’HE de Muscade, 20 gtes d’HE de Menthe poivrée, 10 gtes d’HE de Basilic tropical, 10 gtes d’HE de Lavande vraie, 40 gtes d’HV d’Amande douce (usage réservé aux plus de 6 ans). Si les douleurs persistent, faire une pause au bout de 3 semaines, et prenez l’avis d’un praticien de santé.


Dans les douleurs neuropathiques, névralgies cervico-brachiales, ou sciatiques : masser la zone douloureuse avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV de Calendula (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Ou en synergie, masser la zone douloureuse 3 fois par jour jusqu’à soulagement pendant maximum 3 semaine avec le mélange suivant : 30 gtes d’HE de Menthe poivrée, 30 gtes d’HE de Camomille romaine, 45 gtes d’HE d'Eucalyptus citronné, 130 gtes d’HV d’Arnica (usage réservé aux plus de 6 ans).


En cas de douleurs rhumatismales, douleurs musculaires ou articulaires améliorée par le froid et l’effet anti inflammatoire de l’huile essentielle de Menthe poivrée : masser la zone douloureuse avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV d’Arnica (usage réservé à l’adolescent et l’adulte).


Pour les digestions difficiles de lendemain de fête ou alcoolisation excessive la veille : masser les tempes avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV d’Amande douce (usage réservé à l’adolescent et l’adulte).


Dans les piqûres d’insecte et démangeaisons cutanées (ne pas utiliser sur une zone très étendue) : masser la zone concernée ou la piqûre avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV de Calendula (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Ou masser la zone concernée ou la piqûre avec 1 gte de Menthe poivrée dans 18 gtes d’HV de Calendula (usage réservé aux plus de 6 ans). Ou en synergie, masser la zone douloureuse ou la piqûre, toutes les 3 minutes jusqu’à calmer la démangeaison, puis 3 fois par jour jusqu’à guérison de la piqûre avec 2 gtes du mélange suivant : 3 gtes d’HE de Lavande aspic, 1 gte d’HE de Menthe poivrée, 2 gtes d’HE d'Eucalyptus citronné, 2 gtes d’HE de Géranium Rosat, 2 gtes d’HE d’Arbre à thé (usage réservé aux plus de 6 ans).


Dans le traitement d’un panaris douloureux : masser l’ongle avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV de Calendula (usage réservé aux plus de 6 ans). Il est possible d’ajouter des HE anti infectieuses telle que l’HE d’Arbre à thé, l’HE de Laurier noble ou l’HE de Palmarosa pour traiter en synergie.


Dans le bouton de fièvre ou herpès labial installé et douloureux, masser le bouton avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV de Calendula (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Attention, évitez tout contact avec les yeux et lavez-vous les mains après application. Il est possible d’associer l’HE d’Arbre à thé en synergie. Pour une application à partir de 6 ans, diluer dans 19 gtes d’une huile végétale.


Dans les affections ORL, rhinopharyngite ou rhume : masser 3 fois par jour les poignets et la plante des pieds avec 1 gte de Menthe poivrée dans 9 gtes d’HV d’Amande douce (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Ou en synergie, masser le dos et le thorax avec le mélange suivant : 2 gtes d’HE de Menthe poivrée, 4 gtes d’HE de Ravintsara, 54 gtes d’HV d’Amande douce (usage réservé à l’adolescent et l’adulte).


Pour aider dans les sensations de jambes lourdes et gonflées, l’effet froid de l’huile essentielle de Menthe poivrée soulage la douleur : masser la jambe de bas en haut avec 1 gte de Menthe poivrée dans 12 gtes d’HV de Calophylle inophyle (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Associer en synergie l’HE de Cyprès toujours vert.

•    Voie orale


Dans l’hypotension orthostatique et les baisses de tensions (sur avis médical) : prendre 3 fois par jour lorsque la tension est basse, maximum 3 semaines sur un mois, 1 gte d’HE de Menthe poivrée dans une cuillère à café de cameline ou sur un comprimé neutre à mettre sous la langue (usage réservé à l’adolescent et l’adulte).


Pour les digestions difficiles de lendemain de fête ou alcoolisation excessive la veille: prendre 1 gte d’HE de Menthe poivrée dans une cuillère à café d'huile végétale de Cameline ou sur un comprimé neutre à mettre sous la langue (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Renouveler une ou deux fois dans la journée.


Dans les spasmes digestifs et les dyspepsies : prendre, jusqu’à 3 fois par jour pendant 3 semaines par mois, 1 gte d’HE de Menthe poivrée dans une cuillère à café d'huile végétale de Cameline ou sur un comprimé neutre à mettre sous la langue (usage réservé à l’adolescent et l’adulte).


Dans l’halitose ou mauvaise haleine : prendre 1 gte d’HE de Menthe poivrée dans une cuillère à café d'huile végétale de Cameline ou sur un comprimé neutre à mettre sous la langue (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Ou en synergie, prendre sur un comprimé neutre à laisser fondre sous la langue 1 gte du mélange suivant : 20 gtes d’HE de Menthe poivrée, 20 gtes d’HE de Cardamome, 20 gtes d’HE de Citron (usage réservé aux plus de 6 ans).


Pour son action légèrement anesthésiante sur la muqueuse stomacale (effet du Menthol), dans le traitement des nausées, vomissements, et mal des transports : prendre 1 gte d’HE de Menthe poivrée sur un comprimé neutre ou un sucre à laisser fondre en bouche (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). A coupler avec l’inhalation sèche d’1 gte d’HE de Menthe poivrée pendant le voyage, dès que nécessaire. Ou en synergie, sur un comprimé neutre ou un sucre à laisser fondre en bouche, prendre 2 gtes du mélange suivant : 40 gtes d’HE de Menthe poivrée, 20 gtes d’HE de Cardamome, 20 gtes d’HE de Petit Grain Bigarade (usage réservé aux plus de 6 ans).


En cas d'insuffisance hépato-pancréatique ou d’insuffisance hépatobiliaire : prendre 2 gtes d'huile essentielle de Menthe poivrée ans une cuillère à café de miel à mélanger dans une tisane en fin de repas en prise ponctuelle (usage réservé à l’adolescent et l’adulte). Ou en synergie, prendre matin et soir avant les repas dans une cuillère à café d’HV de Cameline pendant maximum 3 semaines 3 gtes du mélange suivant : 2 gtes d’HE de Litsée citronnée, 2 gtes d’HE de Menthe poivrée, 2 gtes d’HE de Muscadier, 1 gte d’HE de Basilic tropical, 1 gte d’HE de Vétiver (usage réservé aux plus de 6 ans uniquement sur avis médical).


En synergie dans les affections ORL, rhinopharyngite ou rhume : prendre 4 fois par jour dans une cuillère d’HV de Cameline ou de miel le mélange suivant : 1 gte d’HE de Menthe poivrée, 1 gte d’HE d'Eucalyptus radiata, 1 gte d’HE de Ravintsara (usage réservé aux plus de 6 ans).

•    En cuisine


On y pense rarement, mais quelques gouttes d'huile essentielle de Menthe Poivrée peuvent vous permettre de sublimer vos petits plats : dans un bouillon de volaille, elles suffiront à émoustiller vos papilles. De plus, sa saveur rafraîchissante donnera de l’éclat et de l'originalité à vos desserts sucrés. Grâce à ses vertus rafraîchissantes mais aussi digestives, elle s’utilise très bien pour un dessert à servir en fin d’un copieux repas.


•    Diffusion


Ne jamais diffuser l'huile essentielle de Menthe Poivrée pure, elle doit être diluée à 10% dans d'autres huiles essentielles. 
Utilisée en diffusion atmosphérique, l'huile essentielle de Menthe poivrée assainit et rafraîchit l'air.

Nous vous invitons à consulter la rubrique"diffuseurs". Vous trouverez sur notre site différents modèles selon la méthode de diffusion.

Inhalation

inhalation humide : c'est une technique ancienne qui consiste à verser quelques gouttes d'huile essentielle dans un bol d'eau chaude, pas bouillante. La température permet d'entraîner les molécules aromatiques volatiles, qui respirées, agissent sur la sphère ORL et les voies respiratoires hautes.

L’huile essentielle de Menthe poivrée est contre indiqué pure avec ce mode d’inhalation.

inhalation sèche (olfaction) : cette technique utilise l'huile essentielle pure à respirer sur un support neutre (exemple : mouchoir, galet, touche à sentir...) ou par voie cutanée (se référer aux indications des huiles car certaines ne doivent pas être appliquées pures sur la peau mais diluées dans une huile végétale). Son mode d'action bénéficie à la fois des bienfaits de l'Olfactothérapie et de l'Aromathérapie, en passant par la voie respiratoire, et dans le cas où c'est possible, la voie cutanée comme l'intérieur des poignets.

A utiliser en cas de rhume, rhinopharyngite, de nausées, vomissements, mal des transports.
Pour traiter une sinusite, un nez bouché : utiliser un stick inhaler.


Olfaction

C'est une note de tête.


Émotion olfactive :

L’huile essentielle de Menthe poivrée est tonique, elle est indiquée pour stimuler l’intellect. Son parfum rafraîchissant et vivifiant permet d'avoir un esprit clair, des idées logiques, du discernement et aussi de la vigilance.

Ne pas utiliser cette huile essentielle sur une longue durée sans l'avis d'un thérapeute. Contre indiquée dans les calculs biliaires, insuffisances hépatiques, hypertension et pathologies cardiovasculaires. Elle est contre indiquée chez les asthmatiques et les épileptiques sans avis médical. Elle peut être légèrement néphrotoxique et hépatotoxique après ingestion à forte dose et sur une longue durée.
L’emploi en diffusion pur est déconseillé. Ne pas instiller par le nez ni inhaler avant l’âge de 12 ans. L’huile est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante. Chez certaines personnes sensibles, l’huile essentielle de Menthe poivrée peut provoquer des brûlures d’estomac, des irritations des muqueuses ou des réactions cutanées (irritation voir sensibilisation de type allergique).

Pour votre information :

Pour toute huile essentielle, tenir hors de portée des enfants. Ne pas utiliser sans l'avis d'un praticien de santé pour les femmes enceintes, les femmes allaitantes, les enfants de moins de 7 ans, les personnes épileptiques, les personnes asthmatiques, les personnes âgées, les personnes à terrain allergique ou présentant une hypersensibilité aux huiles essentielles.

Attention : il est préférable de tester l'huile essentielle avant de l'utiliser en déposant une goutte au creux du coude au moins 24 heures avant utilisation, afin de vérifier qu'il n'y a pas de réaction allergique. Si l'huile essentielle doit être diluée avant emploi cutané, diluer l'huile essentielle à 20% (par exemple : 10 gouttes d'huile végétale pour 2 gouttes d'huile essentielle) dans une huile végétale très bien tolérée avant d'appliquer deux gouttes du mélange au creux du coude.

Équivalences pour faire vos mélanges, composition ou synergies :

La quantité d'huile essentielle dans une goutte est variable selon le flacon compte-goutte utilisé, mais aussi selon la viscosité de l'huile essentielle.

Il est considéré de manière générale qu'1 ml équivaut à 30 gouttes.

Conditions de conservation de vos huiles essentielles :

Les huiles essentielles sont sensibles à la lumière et à l'air (évaporation progressive de leurs composés aromatiques). Conservez vos flacons debout, dans un endroit frais, sec, à l'abri de la lumière, de la chaleur et des variations de température.

Abréviations utilisées :

HE : huile essentielle

HV : huile végétale

Gte : goutte

QSP : quantité suffisante pour

Ces informations ont été rédigées par un praticien de santé Aromatologue et vérifiées par un expert en Aromathérapie. Elles ne constituent pas un acte de prescription médicale et ne se substituent pas à l’avis d’un médecin. Elles ne sauraient engager notre responsabilité.

o    Franchomme P., Jollois R., Pénoël D. (1990). L'Aromathérapie exactement : encyclopédie de l'utilisation thérapeutique des huiles essentielles. Editions Jollois (2001)
o    Franchomme P. La science des huiles essentielles médicinales. Editions Trédaniel  (2015)
o    Pacchioni I. Aromathérapia : tout sur les huiles essentielles. Editions Aroma Théra (2014)
o    Baudoux D. Guide pratique d’Aromathérapie, la diffusion. Editions J.O.M (2013)
o    De la Charie T. Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher (2019)
o    Zahalka  J. Dictionnaire complet d'Aromathérapie. Editions du Dauphin (2017)
o    Couic-Marinier F., Touboul A. Le guide terre vivante des huiles essentielles. Editions Terra viva (2017)
o    Festy D. Ma bible des huiles essentielles. Editions Leduc  (2018)
o    Millet F. Le grand guide des huiles essentielles. Editions Marabout (2015)
o    Grosjean N. Le grand livre de l'Aromathérapie. Editions Eyrolles (2013)
o    Roulier G. Les huiles essentielles pour votre santé. Editions Dangles (1999)
o    Willem JP. Les huiles essentielles, médecine d’avenir. Editions du Dauphin (2002)
o    Faniel A. L’Olfactothérapie, sentir pour mieux se sentir. Editions Amyris (2012)
o    Baudoux D., Zhiri A. Les cahiers pratiques d’Aromathérapie selon l’école française. Volume 2 Dermatologie. Editions Inspir (2010)
o    Le Foll N., Da Costa B. Saveurs et bien-être, la cuisine aux huiles essentielles. Editeur Filipacchi (2005)
o    Corjon G. Se soigner par les plantes. Editions JP Gisserot (2015)
o    Willem JP. Aroma famille, 100 petits maux de la vie quotidienne traités par les huiles essentielles. Editions A. Michel (2005)
o    Valnet J. L’Aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles. Le livre de poche (2017)
o    De Bonneval P., Dubus F. Manuel pratique d’Aromathérapie au quotidien. Editions Désiris (2014)
o    Bosson L. L’Aromathérapie énergétique, guérir avec l’âme des plantes. Editions Amyris (2018)
o    Festy D. 100 réflexes Aromathérapie, je me soigne avec les huiles essentielles. Editions Leduc (2004)
o    Huard D. Les huiles essentielles. Editions Quebecor (2003)
o    Willem JP. 60 petits maux soignés par les huiles essentielles. Editions A. Michel (2009)
o    Folliard T. Le petit Larousse des huiles essentielles. Editions Larousse (2014)
o    Canac P., Samuel C., Socquet S. Le guide de l’odorat, mieux sentir pour mieux vivre. Editions Ambre (2015)
o    Mary R., Gérault G., Sommerard JC., Béhar C. Le Guide de l'Olfactothérapie, les huiles essentielles pour soigner notre corps et accompagner nos émotions. Editions A. Michel  (2011)

You might also like

Related articles on blog

No related articles on blog

Reviews (0)

No customer reviews for the moment.


Add Review
Captcha